Bernd & Hilla Becher lors de la remise du prix Erasme par le prince néerlandais Bernhard en 2002

6 Personnalités de la photographie dont le style a laissé une empreinte

Bernd et Hilla Becher (1931-2007, 1934-2015, Allemagne)

Bernd & Hilla Becher lors de la remise du prix Erasme par le prince néerlandais Bernhard en 2002

Fotograf: Courtesy of the Praemium Erasmianum Foundation. Bernd & Hilla Becher CC-BY-SA 4.0 Quelle: https://de.wikipedia.org/wiki/Bernd_und_Hilla_Becher#/media/File:2002_Echtpaar_Becher_prijsuitreiking_5.jpg

Bernd et Hilla Becher étaient un célèbre couple de photographes qui œuvra notamment dans la seconde moitié du XXe siècle. Tous deux firent connaissance à Düsseldorf en 1957 et se marièrent quatre ans plus tard.

Le couple acquit une renommée internationale grâce à ses photos en noir et blanc de maisons à colombages et de bâtiments industriels. Leur œuvre photographique fait partie de la « Nouvelle Objectivité ».

Ensemble, ils fondèrent l’« Ecole de photographie de Düsseldorf » dont est issu un grand nombre de photographes allemands tels qu’Andreas Gursky, Thomas Struth, Candida Höfer, Thomas Ruff et Jörg Sasse. Ils participèrent à la Documenta 5 (1972), la Documenta 6 (1977), la Documenta 7 (1982) qui permis d’attirer l’attention sur la singularité des constructions industrielles. Nombre de bâtiments photographiés ont été détruits il y a longtemps déjà, raison pour laquelle les deux artistes se considèrent comme des archéologues de l’architecture industrielle.

Leurs photos peu banales doivent leur qualité à l’utilisation d’appareils grands format (13 x 18 cm). L’avantage de ces derniers réside dans la restitution fidèle et très détaillée du sujet, mais leur manipulation requiert temps et savoir-faire. Les images obtenues sont d’une qualité nettement supérieure à celle qu’offrent les appareils de petit et moyen format. Les amoureux de la photographie d’architecture doit impérativement découvrir l’œuvre de Bernd et Hilla Becher.

Annie Leibovitz (*1949, USA)

Annie Leibovitz devant le portrait nu de Demi Moore, 2008

Fotograf: Robert Scoble from Half Moon Bay, USA – Annie Leibovitz bei ihrer SF Ausstellung – CC BY 2.0 Quelle: https://de.wikipedia.org/wiki/Annie_Leibovitz#/media/File:Annie_Leibovitz-SF-2-Cropped.jpg

Anna-Lou Leibovitz figure parmi les photographes américains les plus éminents et les mieux payés. Elle mit en scène de nombreux portraits photographiques de célébrités issues des mondes de la politique, de l’économie et de la culture et ce sont ces photos qui lui valurent une renommée internationale.

Dans un premier temps, Annie Leibovitz étudia la peinture et la photographie dans le but d’enseigner les arts plastiques. A cette époque, elle réalisa des reportages photos à l’aide d’un appareil petit format de 35mm. C’est dans l’œuvre photographique de Robert Frank et de Henri Cartier-Bresson qu’elle puisa l’essentiel de son inspiration.

En 1970, Jann Wenner, l’éditeur du Rolling Stone Magazine, fut tellement séduit par une série de photos d’Annie Leibovitz qu’il l’embaucha aussitôt. Après l’obtention de sa licence d’art, l’artiste travailla, de 1973 à 1981, comme photographe en chef.

Une des singularités d’Annie Leibovitz était alors sa manière de procéder lorsqu’elle photographiait des musiciens. Voulant s’immerger pleinement dans les faits et gestes de ces derniers, elle les accompagnait durant deux ou trois jours. C’est ainsi qu’elle arrivait à créer une atmosphère détendue propice à la réalisation de photos intimes.

La photo la plus célèbre d’Annie Leibovitz est celle de John Lennon et de Yoko Ono prise quelques heures avant l’assassinat du chanteur. Cette photo ainsi que celle de Demi Moore nue lui valurent respectivement, en 2005, la première et la deuxième place dans le classement des 40 meilleures couvertures. Les passionnés de portraits photographiques devraient impérativement puiser leur inspiration dans les photos d’Annie Leibovitz.

Ansel Adams (1902-1984, USA)

Ansel Adams vers 1950

Fotograf: Malcolm Greany – Ansel Adams um 1950 – gemeinfreies Bild

Ansel Easton Adams était un important photographe de paysage, auteur et professeur de photographie artistique.

Il est considéré comme cofondateur du groupe f/64. Prenant le contrepied du pictorialisme de l’époque, ce dernier misait sur une ouverture élevée (f/64) permettant d’obtenir une plus grande profondeur de champ du sujet. Adams compte également parmi les pionniers de la « photographie pure ». Il s’agit d’une photographie objective accordant une grande valeur à l’aspect naturel des nuances de tons, de la netteté et de la lumière. Le sujet doit être photographié de la manière la plus réaliste possible.

Adams est enfin considéré comme le roi de la photographie de paysages. Les photographes amateurs qui aiment ces dernières devraient prendre le temps de regarder ses photos de près.

Helmut Newton (1920-2004, Allemagne)

Pierre tombale du photographe Helmut Newton à Berlin

Fotograf: Berliner Grab auf dem Städtischen Friedhof Schöneberg – CC BY-SA 3.0 Quelle: https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/18/Friedhof_Schoeneberg_III_-_Helmut_Newtons_Grave.jpg

Helmut Newton, né Helmut Neustädter, était un photographe germano-australien. En 1936, il s’initia à la photographie auprès d’Else Neuländer-Simon.

En raison de ses origines juives, il dut fuir à Singapour en 1938 et changer de nom. Il s’installa en Australie en 1940 et ouvrit, en 1945, un studio de photographie à Melbourne.

Par la suite, il réalisa des photos pour l’édition australienne de Vogue ainsi que pour d’autres magazines de mode. Il devint l’un des photographes de mode, de publicité, de portraits et de nus les plus illustres et les mieux payés au monde.

August Sander (1876-1964, Allemagne)

August Sander est considéré comme le plus important photographe portraitiste du siècle dernier.

A l’âge de 28 ans, il ouvrit à Linz, au bord du Danube, son premier magasin de photo et son atelier. En 1910, il s’installa avec sa famille à Cologne.

La série de photos « Hommes du XXe siècle » est un projet de grande envergure qui l’occupa tout au long de sa vie et lui valut une notoriété mondiale.

Dès le milieu des années 1920, Sander en élabora le concept. La série de photos fut divisée en sept groupes ainsi définis : «Le paysan», «L’artisan», «La femme», «Les catégories socioprofessionnelles», «Les artistes»,  «La grande ville» ainsi que «Vieillesse, maladie et mort». Ses photos témoignent de manière saisissante de la transformation sociétale de l’époque. En 1929, une sélection de 60 clichés fut publiée dans son livre Visage d’une époque. C’est seulement 16 ans après la mort de Sander que l’intégralité de la série Hommes du XXe siècle fut publiée par le fils de l’artiste.

Qui veut s’intéresser de manière approfondie à la photographie ne peut faire l’impasse sur l’œuvre de Sander. Ce dernier se consacra, non seulement à la photographie de portraits, mais aussi à celle de paysage, de la nature, de l’architecture industrielle et de la vie urbaine.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *