Réglage ISO sur l'écran d'un appareil photo reflex numérique

L’ISO expliqué en détail – comment fonctionne la sensibilité à la lumière de votre appareil

Même si vous démarrez en photographie vous en avez déjà entendu parler, vous savez qu’il est important, mais vous n’êtes pas bien sûr de son fonctionnement : on parle bien de l’ISO ! Avec l’ouverture et le temps d’exposition, il joue un rôle très important en photographie tant analogique que digitale.

Déjà à la belle époque de la photographie analogique, l’ISO était d’une grande importance. La valeur ISO servait à régler la sensibilité à la lumière du film et donc la quantité de lumière nécessaire pour prendre la photo. Le photographe devait donc, avant son projet, savoir qu’elles étaient les conditions d’éclairage et ajuster en fonction, car un changement de film en pleine action était difficile.

Avec les appareils photo numériques modernes, les choses sont beaucoup plus faciles. Ici, le réglage ISO indique la sensibilité à la lumière du capteur d’image. Les valeurs ISO peuvent être modifiées dans le menu des paramètres et doivent toujours être adaptées aux conditions d’éclairage. En outre, de nombreux appareils photo numériques offrent la possibilité de régler l’ISO automatiquement et c’est l’appareil lui-même qui va choisir la bonne option pour vous.

L’abréviation ISO signifie en Anglais « International Organisation for Standardisation », une fédération internationale d’organismes nationaux pour la normalisation. Avant cette normalisation générale, il existait diffèrent sigle nationaux pour la sensibilité des films. On trouvait donc, par exemple, des informations telles que le DIN (Institut allemand de normalisation) ou ASA (American Standards Association). Aujourd’hui, seul l’ISO est utilisé à l’international.

Comment choisir la valeur ISO correcte

Par défaut, les appareils photos standard utilisent des valeurs ISO entre 100 et 200. Ces valeurs sont utilisées pour avoir une sensibilité à la lumière faible et sont donc parfaitement adaptés dans les situations où la lumière est bonne.

Lorsque les conditions d’éclairage ne sont pas optimales les choses se corses. Si vous voulez continuer à travailler avec un ISO 100, vous devrez soit opter pour une plus grande ouverture, soit augmenter le temps d’exposition. Sans l’utilisation d’un trépied, le deuxième choix se traduit souvent par des images floues.

Pour contrecarrer cet effet de bougé, vous pouvez également ajuster le réglage ISO de votre appareil photo avec une valeur plus élevée, ce qui augmentera la sensibilité à la lumière du capteur d’image.

Une valeur plus élevée va avoir un impact sur la sensibilité du capteur, qui va pouvoir « absorber » plus de lumière. Vous aurez donc besoin de moins de lumière pour prendre un cliché tout aussi bien exposé.

En changeant la sensibilité ISO, la vitesse d’obturation sera affectée. Passer d’ISO 100 à 200 va réduire de moitié le temps d’exposition nécessaire. Ainsi, un temps d’exposition de 1/125, passera automatiquement à 1/250.

Les fabricants d’appareils photo proposent différentes informations quant à l’utilisation des réglages ISO. Fondamentalement, on peut supposer que des valeurs comprises entre 100 et 200 sont adaptés pour les prises de vue dans un endroit bien éclairé.

Lorsque le ciel est couvert de nuage, en début de soirée ou bien en intérieur, les valeurs ISO entre 400 et 800 sont plus appropriées.

De nuit ou dans des endroits très sombres, une valeur ISO de plus de 800 doit être sélectionnée. C’est particulièrement vrai quand le flash ne peut pas être utilisé, par exemple, lors de concerts ou dans les musées.

Le bruit : l’inconvénient d’une valeur ISO élevée

On pourrait penser qu’une valeur élevée ISO est la solution à tous les problèmes de basse lumière. Mais voilà, il y a un problème, plus la valeur ISO est élevée plus il y aura un effet de bruit sur les images. Encore plus avec les appareils compacts qui sont souvent moins chers et dont les photos sont parfois inutilisables, même à ISO 400.

La raison pour laquelle on parle de « bruit » pour les images, vient du bruit numérique que les capteurs d’image va créer quand vous augmentez la valeur ISO. La sensibilité du capteur d’image est directement liée à la valeur ISO et va augmenter en même temps qu’elle. Plus elle est élevée et plus le bruit numérique va apparaitre.

Ce bruit prend la forme de couleurs et bruits de luminance parasites qui ne sont pas censés apparaitre sur l’image. Des pixels blancs ou colorés deviennent alors visibles, principalement, dans les zones sombres des photos.

Si du bruit s’est glissées sur vos photos, il peut être partiellement corrigé avec des programmes spéciaux. Des logiciels payant comme « Photo Ninja » ou « Neat Image » facilitent le traitement ultérieur des fichiers au format RAW. Cependant, les perturbations de ce genre ne sont jamais complètement éliminées de vos photos.

Dans la mesure du possible, il est donc toujours préférable d’utiliser un ISO faible

Utilisation limitée des valeurs ISO élevées

Comme nous l’avons vu ci-dessus, les valeurs ISO élevées peuvent provoquer des effets indésirables sur les images que l’on appelle « Bruit numérique ». Plus faible est le réglage ISO, plus belles seront les photos. Avec une valeur ISO 50, par exemple, le bruit n’est quasiment pas visible. Restez donc prudent si vous décidez de changer les réglages ISO.

En ajustant la vitesse et l’ouverture on peut également réguler la quantité de lumière reçue par le capteur d’image. Préférez ces options conjointement avec l’utilisation d’un trépied.

Vous n’avez pas de trépied sous la main? Un mur ou autre support quelconque vous aideront à éviter les flous de bougé et réaliser des photos parfaites et sans bruit.

Un trépied et un bon éclairage

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *