un exemple de photographie culinaire réussie

Décoration et arrière-plan en photographie culinaire

Les blogs culinaires sont plus populaires que jamais et les réseaux sociaux sont pleins à craquer de photos de desserts, de collations, de gâteaux, de smoothies et autres petits plats faits maison.

Des arrangements complexes, photographiés avec du matériel professionnel, aux images plus simples prises au smartphones dans le bistrot d’à côté, vous trouverez de tout sur Internet.

Même les livres de cuisine aujourd’hui sont plus tournés sur les photos que sur la description des recettes. Pour tous ceux qui veulent partager leurs créations avec le monde ou aime cuisiner entre amis, nous vous proposons ici quelques conseils à suivre pour mettre l’eau à la bouche avec vos photos.

Préparation et style

Outre les couleurs et les textures des aliments qui sont d’une importance primordiale, la décoration, la vaisselle, les couverts et l’arrière-plan jouent aussi un rôle crucial. En jouant sur ces éléments, vous pourrez créer une ambiance particulière et transporter le menu exactement là où vous le souhaitez.

De nombreuses astuces peuvent être utilisées pour atteindre ce résultat. Dans le monde de la publicité, par exemple, les photographes professionnels travaillent avec des dispositifs spéciaux tels que la glace artificielle, la crème à raser et toutes sortes de ruses moins appétissantes les unes que les autres.

Ce n’est malheureuse pas une option si vous voulez manger après avoir photographié vos plats. Nous vous donnerons donc des conseils pour prendre des photos culinaires sans artifices. Vous pourrez ainsi déguster vos plats justes après la séance photo !

Prendre la peine de planifier et se renseigner sur le processus de cuisson vaut vraiment le coup avant l’achat de vos aliments. Les ingrédients utilisés sous forme brute offrent parfois une très simple est parfaite décoration sur le plat fini. Les bouquets d’herbes vertes, les piments rouges, le sel blanc en sont un parfait exemple.

Selon ce qui se trouve dans votre assiette, celle-ci pourra être classique – blanche carré ou ovale – ou être plus ludique avec, par exemple,  des motifs floraux ou des forment géométriques. Vous l’aurez compris, quoi qu’il arrive les plats doivent être au premier plan et les photos pas trop surchargées.

Arrière-plan, premier plan, décorations et accessoires

« L’environnement »  va jouer un rôle prépondérant dans la qualité finale des photos culinaires. N’hésitez pas à rajouter avec votre plat de pâtes un bon verre de vin rouge ou avec votre tranche de gâteau, une tasse de café ou de cacao. Le compagnon idéal dépend du thème du plat principal, mais il ajoutera un charme certain à votre composition.

une photo culinaire joliment réalisée

Parmi les points importants à toujours prendre en considération, gardez toujours en tête l’harmonisation entre la surface, la vaisselle, les aliments et les accessoires. Pour le choix de la surface, tout est possible : carton, bois, nappes, ou planches à découper, votre imagination est la seule limite. Les matériaux naturels tels que les plateaux en bois, des plaques en contreplaqué, du verre ou ardoise en marbre, font en général de très bon arrière-plans.

Arrière-plan et perspective vont aussi de pair. Quand la photo est prise du dessus, seul le premier plan et la surface sur laquelle se trouve l’assiette sont importants, l’arrière-plan n’étant pas visible.

La prise de vue frontale permet d’harmoniser « l’atmosphère » du plat à son l’arrière-plan. Qu’il soit clair ou foncé, noir et blanc ou coloré, calme ou agité, en fonction du style vous pouvez jouer avec les différents contrastes pour trouver le mélange parfait.

Comme arrière-plan, choisissez des endroits où la nature est présente où des lieux de vie – par exemple : le carrelage de la cuisine, près de la fenêtre (il faut faire attention à l’exposition ici) ou d’autres arrangements.

Les éléments décoratifs tels que des fleurs, des verres, des serviettes ou même des personnes peuvent être intégrés dans l’arrière-plan. Lorsque le fond est flou, vous aurez un résultat particulièrement harmonieux.

La vaisselle, les couleurs et la surface sont les clés en photo culinaire

Rustique ou moderne

Laissez-vous guider par les ingrédients de base de votre plat tels que les fruits et légumes frais ou les herbes utilisées et selon la façon dont ils sont présentés, rustique ou moderne, vous obtiendrez un résultat plutôt chaud ou froid, estival ou hivernal. Ce sont surtout les couleurs et les matériaux utilisés qui sont décisifs.

Bois, argile ou vaisselle à fleurs peintes, des couleurs chaudes et de l’argenterie ornée créent une atmosphère confortable plutôt associée au monde rural. Les aliments présentés ici sont en général très naturels et simples. En conséquence, pour les plats traditionnels on utilisera surtout des fruits et légumes locaux.

Les ustensiles en émaille viendront parfaitement embellir vos compositions. Tout comme les éléments décoratifs comme les plats et les bouteilles, apporteront une petite touche très « shabby chic ».

Il en est tout autre lorsque vous souhaitez mettre en valeur vos talents de cuisinier moderne. Avec la même nourriture on peut obtenir un effet complètement différent et une atmosphère beaucoup plus froide. La vaisselle en porcelaine blanche avec des formes classiques ou angulaires est plutôt recommandée ici. Les surfaces blanches ou noires lisses, la coutellerie fine moderne, des verres à vin et serviettes monochromes viendront parfaire votre composition.

La cuisine du monde

Les plats asiatiquescomme lessushissont beaucoup mieux présentés avecles bons accessoires. Un dessous de plat noiravec des baguettes en bois, un bol de sauceetun ensembleclair et simplecentrerentièrement surla créationculinaire et c’est bingo.

Les plats de nouilles et de riz asiatiques sont particulièrement esthétiques présentés dans un plat noir ou des woks sombres. Le bambou et l’ardoise sont aussi particulièrement harmonieux ici.

un plat de sushi présenté de manière sobre sur une ardoise sombre

Les plats orientaux et les currys peuvent être servis dans des assiettes ou dans des bols avec des ornements aux motifs floraux colorés. Du riz, du pain et autres accessoires peuvent venir compléter l’arrière-plan. Pour agrémenter votre photo de jolies couleurs, rajoutez quelques herbes fraîches et de l’argenterie – la modération est la clé ici.

une photo culinaire d’un plat oriental

Une main qui apporte une dynamique à cette photo culinaire

Les extras sur la photo

Si vous prenez de nombreuses photos d’aliments, vous serez bientôt à la recherche de nouvelles perspectives. Pour apporter du mouvement dans vos images, essayez d’intégrer des parties de votre corps dans le cadre.

Une soupe chaude pourra être tenu avec des gants d’hiver épais, une sucette peut être léchée, le gâteau peut être coupé avec un couteau. L’accent devrait être mis sur la nourriture, de sorte que les «extras» ne prennent pas toute la place dans la composition et ne détournent pas le regard du spectateur. Ça peut néanmoins apporter une toute nouvelle impulsion à vos photos culinaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *