Escalier en pierre d´une villa abandonné

La Photographie des lieux abandonnés – Que prendre en considération

Motivation

Les lieux abandonnés sont des endroits intéressant pour les explorateurs urbains, qui s’appellent eux-mêmes « Urbexer ». Leur motivation : découvrir des objets perdus depuis longtemps et les capturer le côté romantique et l´atmosphère esthétique en photo.

Il y a beaucoup d´urbexer qui sont fasciné par l´authenticité de ces lieux perdus. C´est le contraste entre les bâtiments dégradés et la culture moderne de l’exploration urbaine. La plupart des photographes urbexer essayent de fuir la civilisation, pour se sentir libre et relax.

Assez souvent, des motifs surréels sont créés par les arbres grandissant au travers des murs ou par les graffitis étranges et c’est ce qui tente ces photographes expérimentateurs. Au-delà de la photographie et de l´exploration de reliques urbaines, l´importance du travail artistique est primordial ici.

L´explorateur urbain et géographe Bradley L. Garrett avance la thèse que l´exploration urbaine est une réaction sur le sujet de la surveillance et du contrôle de l´espace public.

La sécurité

Escalier en pierre d´une villa abandonné

Il existe des règles de comportement fondamental, lesquels garantissent la sécurité sur les lieux abandonnés. Une des premières règles est de ne jamais visiter ces lieux tout seuls. Au mieux il faut être accompagné par une personne qui connait l´environnement.

Dans certains lieux perdus il existe même des visites guidées professionnelles, comme par exemple pour le Beelitz Heilstätten à Brandenbourg (en Allemagne).

En entrant dans terrain abandonné, la plus grande prudence est requise. Des pas hâtives et des actions irréfléchi peuvent provoquer des blessures graves – surtout s’il y une menace d’effondrement du bâtiment.

Les surfaces friables sont toujours à garder à l´œil…Le plus important c´est la sécurité.

Quelque d´Urbexer ont racontés des histoires de grandes partis d´étage qui s´effondrent. Il faut résister au charme de l´incertitude de la durabilité du plafond, du nombre de trous dans le sol ou de l´inconnu dangereux. Si vous n’êtes pas certain, il vaut mieux retourner d´où l’on vient.

Les régles légales

Un signe sur la clôture : l'accès aux lieux est interdit aux personnes non autorisées!

Entrer dans une propriété privée représente une violation. En Suisse, l´article 186 du StGB régit ce droit. Ainsi, il est possible d’encourir une peine d’emprisonnement de trois ans ou une amande. En Allemagne c´est le paragraphe 123 StGB qu’il vous faudra lire. Ici, c´est une peine d’emprisonnement d´un an ou une amande qui pourra vous être facturé.

Beaucoup d´explorateur urbain accèdes aux lieux sans la permission nécessaire et strictement parlant commettent une violation de domicile. Les membres de l’Association professionnelle des agents de la propriété immobilière (API) sont difficiles à localiser ou comprenne mal le hobby des photographes.

Les Urbexer n´ont pas l´intention, comme les personnes qui commettent une violation de domicile, de détruire des objets, de voler ou de faire des dégâts au domicile de quelque manière que ce soit. Ils veulent seulement profiter de leur hobby !

Règles non-écrites

Un vieux sofa détruit dans une maison abandonné

Entre les Urbexer il y a une règle non-écrit : « Take nothing but pictures – leave nothing but footprints! » en français: « N´emporte rien, sauf des photos et ne laisse rien, sauf tes traces de pas. » Chaque Urbexer sérieux s´y conforme.

Malheureusement, de temps en temps il y a des casseurs ou autres personnes qui ne respectent pas les règles ou sont violents. Ils cassent l´intérieur et y laissent des détritus. Les photographes d´art urbain doivent, bien évidemment, condamner cela.

Ils veulent uniquement documenter ce qui s’est passé avec les objets du quotidien pendant des années alors que la nature a repris ses droits.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *